Contrôle interne et gestion des risques



Contrôle interne

Le dispositif de contrôle interne en place dans notre groupe a pour but de veiller à ce que le comportement de nos collaborateurs s’inscrive dans le cadre des lois et règlements, des normes et principes de notre groupe afin d’éviter tout risque d’erreur ou de fraude.


Au sein de la société mère

Thermador Groupe définit et met en oeuvre la stratégie de développement du groupe et assure la coordination des différentes activités.

Thermador Groupe définit et veille à l’application de règles uniformes sur les questions comptables, juridiques, fiscales et informatiques.


Lire la suite

Les sociétés historiques du groupe utilisent le même système informatique (ACE de la société AUREA). Mecafer et Domac utilisent Navision de Microsoft, Sodeco Valves AX de Microsoft, FGinox Gold de BG Partners et Sanidom / Rousseau XA Essentials d’INFOR. La recherche d’une plus grande efficacité nous conduira très probablement à choisir un ERP unique pour les sociétés du groupe qui s’achètent et se vendent des produits.

Thermador Groupe détient la totalité ou la quasi-totalité du capital de ses filiales et elle est présente (ainsi que ses principaux dirigeants) aux Conseils d’Administration ou au Conseil de gérance des filiales.

L’élaboration des comptes consolidés se fait en interne. Leur établissement est facilité par une structure juridique simple, un plan de comptes unique, des flux intragroupes isolés, des principes d’arrêtés de comptes.


Au niveau des filiales, les domaines clefs concernent principalement la maîtrise des ventes, des achats, des marges et des stocks

Chaque filiale comprend une direction générale, une direction administrative, une direction commerciale et une direction des achats : elle est autonome pour définir et mettre en œuvre sa stratégie dans le respect des règles définies au niveau du groupe. Seuls le P.-D.G. et la directrice administrative disposent de la signature sur les comptes en banque


Lire la suite

La tenue de réunions transversales auxquelles participent les personnes occupant le même poste dans les différentes filiales permet de mettre en commun les expériences et de valider la bonne application des procédures.

Des inventaires physiques fréquents, complets ou tournants, permettent de détecter les écarts et de vérifier l’efficacité des procédures.

Les directions des filiales transmettent mensuellement à la direction du groupe : une situation prévisionnelle de leur trésorerie, une balance âgée des créances clients, le montant de leur stock, un recoupement entre la marge statistique et la marge brute comptable, un bilan et un compte de résultat avant impôt. Un comparatif par rapport aux budgets et aux chiffres de l’année précédente permet une analyse mensuelle.


Politique de rémunération


Bien que la trame soit commune pour les filiales historiques, chaque dirigeant de filiale est directement responsable des niveaux de rémunération.

  • Une partie fixe sur 13 mois,
  • Et une partie variable qui dépend dans chaque filiale des résultats de la filiale et des performances individuelles. En moyenne, cette partie variable représente actuellement 19 % du salaire annuel.
Lire la suite

Jetly et Sferaco ont mis également en place un accord de participation lorsqu’elles ont franchi le seuil de 50 salariés. Les salariés de FGinox bénéficient aussi d’un accord d’intéressement.

Les sociétés acquises en 2017 ont conservé leur propre politique de rémunération. Des études de convergence seront menées en 2018 et 2019, dans le respect des packages déjà en place.


Mesure anticorruption


Conformément à la loi Sapin 2 nous avons ouvert en 2017 deux boîtes mail pour que d’éventuels lanceurs d’alertes puissent s’exprimer en français ou en néerlandais.

Nous avons nommé deux référents éthiques qui répondront aux questions des salariés et s’assureront du déploiement du dispositif général et de la confidentialité des informations recueillies.


Lire la suite

Nous avons également nommé les trois membres du Comité Éthique en charge de traiter les alertes en protégeant la confidentialité des parties prenantes, adopté le code de bonne conduite « Middlenext » maintenant disponible sur le site Internet du groupe Thermador, ainsi que la convention des Nations Unies qui traite de ce sujet.

En 2019, nous établirons une cartographie des risques et mettrons en place un système anticorruption formalisé et conforme à ce qui est exigé pour les sociétés employant plus de 500 personnes.


Appréciation du contrôle interne


Les procédures décrites ci-dessus, approuvées par le Conseil d’Administration du 19 février 2019, ont démontré jusqu’alors leur efficacité.







Informations sur les risques